Ligue Congolaise de Lutte contre la Corruption (LICOCO)

Ligue Congolaise de Lutte contre la Corruption

Pays: Republique Democratique du Congo
Site web: www.licocordc.org
Point focal: Mireille Kima, Coordonatrice CAJAC-Kintambo
Email: email hidden; JavaScript is required
Téléphone: +243 81 249 70 95 ou +243 84 44 41 899

Mission et vision

La LICOCO a pour mission de lutter contre la corruption et l’impunité sous toutes leurs formes pour qu’un jour la RDC redevienne un Etat de Droit où toutes formes de corruption sont bannies et toutes les règles de lois sont respectées, tous les détourneurs sont poursuivis et sanctionnés conformément à la loi.

Vision : La Vision de la LICOCO est que la RDC soit un pays avec ZERO CORRUPTION.

Description générale des activités de l’OSC dans la lutte contre la corruption

La LICOCO exécute un projet sur la Transparence, Anti corruption et redevabilité dans le processus REDD+ en RDC.

A travers ce projet :

  • Nous menons des enquêtes de traçabilité, de sondage et le monitoring des fonds affectés au processus REDD+).
  • Nous impliquons les autres acteurs de la société civile dans la lutte contre la corruption à travers un contrôle citoyen
  • Nous organisons des tribunes d’expression populaire sur la participation des citoyens dans la mise en œuvre des projets pilote Redd+ (dialogues inter-actifs entre tous les partenaires : communautés localeset tous les acteurs impliqués ; autorités politico-administratives, coutumières, sociétés porteuses des projets pilote REDD+)
  • Des actions de plaidoyer auprès de Commission Nationale REDD+, du FCPF-Banque Mondiale, autorités politico-administratives, parlement…pour la mise en place des outils de transparence, de prévention de la corruption dans le processus REDD+

La LICOCO exécute aussi un projet dénommé IMPACT (Integrity, Mobilization, Participation, Anti Corruption and Transparency).

A travers ce projet :

  • La LICOCO a mis en place les bureaux CAJAC (Centre d’Assistance Juridique et de l’Action citoyenne) qui est une approche qui permet d’impliquer tous les citoyens ou l’ensemble de la population à rejeter la corruption et prendre des mesures efficaces pour la combattre, en vue d’aboutir à des reformes administratives ou législatives importantes.
  • Nous renfonçons le pouvoir des citoyens lorsqu’ils déposent des plaintes dans le cas de corruption
  • Nous traduisons ces préoccupations en changements systémiques
  • Nous fournissons aux institutions judiciaires les moyens pour répondre aux plaintes des citoyens.

Description spécifique des activités de l’OSC en lien avec la CNUCC et son mécanisme d’examen, bonnes pratiques et leçons apprises

Notre organisation a mis en place un mécanisme dénommé CAJAC qui signifie Centre d’Assistance Juridique et de l’Action Citoyenne permettant aux citoyens de dénoncer tout cas de corruption en étant victime ou témoin de celle-ci en nous déposant des plaintes. Nous faisons le suivi et le plaidoyer afin que ces victimes soient rétablies dans leurs droits. Ce mécanisme a permis aux citoyens d’être libre en dénonçant et surtout sachant que la loi leur protège (confère Article 33 de la convention des Nations Unies contre La Corruption).Avec ce mécanisme, les corrupteurs et les corrompus seront punis sévèrement par les dispositions du Code Pénal Congolais en conformité avec la Convention des Nations Unies contre la Corruption.

Le mécanisme CAJAC que la LICOCO a mis en place permet aussi aux autorités de mener des réformes, étant donné qu’elles sauront les institutions qui ont une faiblesse en matière de lutte contre la corruption, pour renforcer la lutte contre la corruption.

Les bonnes pratiques, pour le moment, il y a certaines plaintes des Citoyens dont les autorités ont répondues positivement et des solutions ont été trouvées.

Leçons apprises, l’implication des citoyens dans la lutte contre la corruption peut amener des changements systémiques et structurels.

Événements anti-corruption qui se dérouleront dans votre région en 2017

Effectivement, s’il y a des événements en rapport avec l’application de la Convention, la LICOCO va y participer.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore le calendrier des événements mais nous pensons participer à quelques événements organisés par l’UNODC à Vienne.

Si vous ou une personne de votre organisation avez participé à un atelier sur la CNUCC et son mécanisme d’examen organisé par la UNODC / la Coalition de la CNUCC, merci d’indiquer qui, quand et où

Mireille Kima, le 12 décembre 2016, à l’institut Français de la Gombe/Kinshasa.

La réunion avait été organisée par le Ministère de la Justice afin de commencer avec le processus d’auto évaluation de l’application de la convention des Nations Unies contre la Corruption.

Le processus d’auto évaluation est en cours et nous pensons que d’ici quelques mois, nous allons adopter le rapport d’auto évaluation.

Civil Society