Maison des organisations de la societé civile (MOSC)

Maison des organisations de la societé civile

Pays: Comores
Point focal: Ahmed Malide, Président
Email: email hidden; JavaScript is required
Téléphone: 00 269 335 99 12 / 00 269 443 99 12

Mission et vision

Notre organisation s’implique non seulement dans la bonne gouvernance, dans la lutte contre la corruption, la réforme politique mais aussi dans le développement socio-économique du pays.

Description générale des activités de l’OSC dans la lutte contre la corruption

  • La MOSC d’Anjouan prévoie d’abord conformément à l’article 6 de la Convention, de faire en sorte que les autorités reviennent à leur décision et mettre en place une ou plusieurs agences de prévention et de lutte contre la corruption.
  • Mobiliser les acteurs de la société et du secteur privé, à mieux s’engager dans la lutte contre la corruption.
  • Mener une étude sur la pratique de la Convention est aussi envisageable dans le respect de la Convention et pour l’instauration d’un Etat de droit.

Description spécifique des activités de l’OSC en lien avec la CNUCC et son mécanisme d’examen, bonnes pratiques et leçons apprises

Concrètement, nous avons commencé par l’organisation de la célébration de la Journée Mondiale de l’Anticorruption en 2014, 2015 et 2016. En décembre 2017, nous étions tous concentrés par l’organisation des assises nationales, de telle sorte que nous n’avons pas pu célébrer la journée. En juin 2015, nous avons signé la charte des OSC contre la corruption au niveau national. De cette charte, nous avons réussi à faire un plaidoyer pour améliorer les mesures prises pour le suivi de la mise en œuvre de la Convention des Nations Unis contre la Corruption. Ainsi, nous avons mené des actions de sensibilisation dans le cadre de la prévention et la lutte contre la corruption. Nous avons participé au mécanisme d’examen de la Convention lors du premier cycle au cours de l’auto-évaluation.

A travers cette expérience, nous avons compris qu’effectivement le phénomène de la corruption existe et devient maintenant la mode, de telle sorte que chaque citoyen comorien veut en profiter. C’est pourquoi nous proposons de faire d’abord une étude sur la pratique réelle de la corruption aux Comores pour identifier les niveaux de pratique réelle de la corruption et les secteurs concerné afin de mieux sensibiliser et promouvoir la lutte contre la corruption.

Événements anti-corruption qui se dérouleront dans votre région

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, notre organisation compte, évidemment participer à tout évènement qui se déroulera dans notre pays ou dans la région pour partager et profiter de l’expérience des autres.

En 2018, nous comptons en tant qu’action anti-corruption :

  • Adresser un courrier d’information au gouvernement pour leur faire part du compte rendu de la formation qui s’est tenue à Saly au Sénégal du 08 au 11 mai 2018 ;
  • Si possible demander un rencontre avec les autorités pour planifier des actions communes qui permettraient de procéder à l’auto-évaluation dans le cadre du mécanisme d’examen de la CNUCC ;
  • Accompagner le Gouvernement pour achever l’enquête parlementaire sur la citoyenneté économique ;
  • Proposer un projet sur la réalisation de l’étude sur la pratique réelle de la corruption aux Comores et mobiliser les fonds nécessaires à sa réalisation ;
  • Participer à l’auto-évaluation de l’examen de la CNUCC aux Comores ;
  • Organiser la célébration de la Journée Anticorruption le 09 décembre 2018, suivi des actions de mobilisation des acteurs de la société civile et du secteur privé.

Si vous ou une personne de votre organisation avez participé à un atelier sur la CNUCC et son mécanisme d’examen organisé par la UNODC / la Coalition de la CNUCC, merci d’indiquer qui, quand et où

Organisé par l’ONUDC et l’UNCAC Coalition, notre président Mr. AHMED MALIDE a pleinement pris part à l’atelier de formation sur la mise en œuvre de la CNUCC et son mécanisme d’examen qui s‘est tenu à Saly, au Sénégal du 08 au 11 mai 2018.

Civil Society